C’est la fin des haricots : cuisiner soi-même est obsolète !!!

Lors des dégustations, nous rencontrons des consommateurs, qui nous font la remarque suivante : Ah! Il faut cuisiner soi-même !

Et nous leurs répondons, oui, et vous avez au moins trois avantages : un vous prenez conscience de votre alimentation, deux vous avez un produit frais et trois le plaisir de cuisiner !!!

Quand l’industrie cuisine pour vous, vous n’avez pas le même nourriture dans votre assiette !

Ce n’est pas l’industrie qui nous nourrit, c’est la nature. C’est une manière de reconnecter avec les plantes et le animaux.

Cuisiner c’est naturel et le monde ne va pas s’arrêter si vous devez couper un onion ;o)

Fraises

Regardons les avantages de cuisiner soi-même :

Pour savoir ce que l’on mange : afin de garder le contrôle de ce qu’on met dans les plats et dans sa bouche. Choisir des ingrédients frais, adapter les quantités et découvrir de nouvelles recettes.

Pour faire des économies : l’industrie alimentaire se concentre sur des produits ultratransformés qui offrent plus de marge en surfant sur les modes du moments. Manger des produits transformés, représente un coût pour le portemonnaie et la santé.

Pour le partage et l’ambiance : faire plaisir aux gourmands et cuisiner en famille et voir le monde se régaler est un bonheur.

Pour prendre du temps pour soi : se détendre, se concentrer sur cuisiner et non ses tracas, une vraie thérapie.

Davantage de flexibilité : à la maison, si vous n’aimez pas les olives noirs dans vos salades, vous ne les mettez pas. Si vous voulez mettre du basilic en plus, ajoutez-en.

courges

Et comment s’initier à la cuisine ?

Les opportunités ne manquent pas : on peut prendre des cours, participer à des ateliers, regarder des tutoriels sur internet, s’abonner à des magazines et lire des livres de recettes ou demander à ses amis/es.

Et comme disait Pierre Perret :

“…Pour bien cuisiner il faut de bons ingrédients, un palais, du coeur et des amis…”