Le péché originel du surpoids par David Genecand

L’idée que les gens sont en surpoids parce qu’ils mangent trop et font trop peu d’exercice est le «péché originel» de la recherche sur l’obésité, dit le scientifique et journaliste d’investigation Gary Taubes.

Plutôt que de définir l’obésité comme un trouble de l’équilibre énergétique ou manger trop; le surpoids c’est fondamentalement un trouble de l’excès d’accumulation de graisse. Et qu’est-ce qui réglemente l’accumulation de graisse?
Ce sont les hormones, enzymes et facteurs de croissance.

Ayons un regard sur l’hormone insuline:

1) Lorsque les niveaux d’insuline sont élevés, nous accumulons de la graisse dans nos tissus adipeux; lorsque ces niveaux tombent, nous libérons la graisse des tissus adipeux et nous les utilisons comme carburant.

2) Les niveaux d’insuline sont déterminés par les hydrates de carbone que nous mangeons. Plus nous mangeons des hydrates de carbone, plus nous allons sécréter de l’insuline.

“Les hydrates de carbone sont le moteur de l’insuline et l’insuline est le moteur de la graisse”.

La science nous dit que l’obésité est finalement le résultat d’un déséquilibre hormonal, et non calorique – spécifiquement, la stimulation de la sécrétion d’insuline causée par la consommation d’aliments riches en hydrates de carbone.

Comme nous l’avons vu dans le précédent bulletin, Almondgy n’a aucun impact sur la glycémie (taux de sucre dans le sang), et donc ne déclenche pas un pic d’insuline.